Centre de Santé Communautaire Somerset Ouest

Rapport Annuel 2020

Lettre du chef de la direction et du président du conseil

Ce fut une autre année très occupée pour le Centre de santé communautaire Somerset Ouest. Nous sommes fiers de faire partie d’un groupe de chefs de file qui facilitent les voies d’accès aux services de santé et aux services sociaux.

En 2019-2020, nous nous sommes attachés à faciliter l’accès à nos services. À l’automne 2019, nous avons augmenté le nombre d’heures d’ouverture de notre clinique de soins primaires et celui de la clinique de soins pour les nouveaux arrivants d’Ottawa. Nous avons augmenté le nombre d’heures d’ouverture de nos services de réduction des risques. Nous avons aussi fourni des services de santé directement aux clients vivant dans des maisons de chambres.

Parallèlement à notre engagement en matière d’accès, nous continuons à utiliser une optique d’équité en matière de santé dans notre travail. En décembre 2019, nous avons publié notre rapport sur les Conversations communautaires contre le racisme. En mars 2020, nous avons travaillé avec un groupe de partenaires pour que la ville d’Ottawa déclare sa première Journée de la santé mentale des Noirs.

Nous nous sommes également engagés dans une aventure passionnante pour faire du centre communautaire de Dalhousie un carrefour communautaire.

Bien sûr, tout a basculé à la mi-mars 2020.

Lorsque le nouveau coronavirus (COVID-19) est arrivé à Ottawa, nous avons adapté nos services. Nous avons appris des façons à la fois nouvelles et novatrices de communiquer avec notre clientèle et la collectivité.

Grâce au téléphone et à la vidéoconférence, nous avons amené nos services chez nos clients. Nous avons joint nos aînés des collectivités ethnoculturelles en faisant des appels de courtoisie groupés. Nous avons lancé des cours de bien-être et d’exercice physique en ligne. Nous avons organisé des activités interactives pour enfants par vidéoconférence. Nous avons créé de nouveaux réseaux pour permettre aux gens d’accéder à des services de santé mentale. À la fin du mois d’avril, plus de 45 services virtuels étaient offerts à notre collectivité. Nombre de ces services sont encore offerts à l’heure actuelle.

Nous sommes reconnaissants envers notre solide réseau de partenaires et de bailleurs de fonds. Ensemble, nous avons apporté des repas chauds et des aliments frais aux personnes âgées, aux familles et aux personnes sans domicile fixe. Nous avons aussi contribué à la création d’un centre de répit au centre communautaire McNabb. Ce centre a permis aux sans-abris et aux personnes vivant dans la rue d’avoir accès à des douches, des toilettes et des services de soutien.

La pandémie frappe plus lourdement les personnes vulnérables. Nombre d’entre elles doivent faire face à plusieurs crises à la fois. Nous avons soutenu activement une collecte de données relatives à la race et de données sociodémographiques pour nous permettre de concentrer nos efforts sur les personnes nécessitant un soutien urgent.

Nous continuons à travailler avec nos partenaires pour remédier au problème de l’itinérance et de l’hébergement d’urgence à Ottawa, à l’aggravation de la crise des opiacés et au racisme envers les Noirs et les populations autochtones. Ce sont là des problèmes systémiques. Nous sommes fermement engagés à combattre l’injustice et l’oppression sous toutes ses formes. Nous avons été très présents dans les médias réclamant un changement de système.

Merci à notre personnel et à nos bénévoles pour leur soutien et leur dévouement exceptionnels! Rien de tout cela ne serait possible sans vous.

Je vous remercie sincèrement,

  • MICHEL FROJMOVIC

    Président du conseil d’administration

  • NAINI CLOUTIER

    Directrice général

Mission

Nous soutenons les gens et les communautés afin qu’ils jouissent d’une meilleure santé et du meilleur bien-être possible.

Vision

Une collectivité saine, diversifiée et inclusive pour tous.

Administrateurs du conseil

PRÉSIDENT Michel Frojmovic

VICE-PRÉSIDENTE Jennifer Hartell

SECRÉTAIRE Iman Mohamed

TRÉSORIER Chad Meda

ADMINISTRATEURS DU CONSEIL Carole Saab Andrew Burdeniuk Arlo Litman Danielle Massé Francis Nolan-Poupart Hanaa Dwidar Janice Meisner Nimao Ali Stacy Douglas Ryan Seid Thi Bach Mai Nguyen

FAITS SAILLANTS DES RÉALISATIONS DE 2019–2020
18 600+ clients servis (soit 30 % de plus que l’année dernière)
92% des clients ont déclaré que nos services les avaient aidés à améliorer leur santé et leur bien-être
400+ bénévoles ont consacré plus de 15 000 heures au soutien de notre mission

Services de santé et programmes régionaux

Nous avons augmenté les heures d’ouverture des services de soins primaires. Nous avons augmenté les heures d’ouverture de notre clinique sans rendez-vous, de la clinique de santé pour les nouveaux arrivants d’Ottawa et de notre service d’aide aux personnes âgées. Nous avons inauguré une clinique de traitement par agonistes aux opioïdes dirigée par une infirmière praticienne.

186 clients nécessitant des soins respiratoires complexes ont reçu la visite à domicile d’un thérapeute respiratoire. Neuf de nos clients ont reçu leur congé de l’hôpital.

Notre programme de navigation multiculturelle a été présenté à la conférence nationale Voies vers la prospérité. Plus de 450 personnes y ont assisté.

Santé mentale et counseling

En partenariat avec le Centre des services communautaires chinois d’Ottawa, nous offrons désormais de nouveaux services de soutien en santé mentale adaptés à la culture chinoise.

Nous avons joué un rôle de premier plan dans la proclamation du 2 mars 2020 Journée de la santé mentale des Noirs à Ottawa.

Nous avons piloté un projet de sensibilisation à la santé mentale des collectivités africaine, caribéenne et noire.

Services de réduction des méfaits

Notre site de consommation et de traitement a accueilli près de 700 clients l’année dernière. Nous avons réussi à neutraliser l’effet de 479 surdoses et nous n’avons enregistré aucun décès. Moins de 4 % des surdoses ont nécessité des soins dans un service des urgences.

Nous avons mis sur pied l’équipe de prévention des surdoses et d’intervention. Cette équipe intervient en dehors des heures de bureau dans les quartiers du centre-ville, de Carlington et de Somerset West.

Engagement communautaire

Nous avons reçu des fonds pour créer un plan de lutte contre le racisme dirigé par la collectivité. Ce plan s’appuie sur le travail de notre rapport intitulé Anti-Racism Community Conversations Report (rapport sur les débats communautaires sur le racisme).

Nous avons permis à 45 membres de la collectivité de participer à notre Programme d’entraide par les pairs. Parmi ces personnes, mentionnons des clients du centre de jour pour personnes âgées Yet Keen et des résidents de Rochester Heights et de Mechanicsville.

Services à l'enfance et à la jeunesse

L’école maternelle Nanny Goat Hill a élargi ses services et offre maintenant un programme préscolaire à temps plein.

En collaboration avec le Parkdale Food Centre et un relais-repas, nous avons offert un repas sain aux participants de notre programme extrascolaire 5 jours par semaine.

Nous avons étendu nos services ON y va et sommes devenus un site principal pour la région d’Ottawa Centre.

Histoires de Somerset Ouest

Notre modèle de soins des CSC en action: une histoire d'impact sur le client

Nos services sociaux de garde ont été recommandés par l’un de nos médecins à une cliente, WJ, mère de jeunes enfants dont le mari venait de mourir subitement. Elle venait d’arriver au Canada, ne parlait pas anglais et évidemment était très effrayée et bouleversée. Elle a confié à notre personnel qu’elle ne savait pas quoi faire pour continuer à vivre. Des membres du personnel de différents services ont travaillé de concert pour apporter un soutien global à sa famille, adapté sur les plans linguistique et culturel. Un travailleur de soutien communautaire parlant le mandarin a pu effectuer des visites à domicile, l’aider à faire la demande d’aide financière et lui offrir un soutien pratique continu. Le personnel de l’équipe chargée des enfants, des familles et des jeunes l’a aidée à trouver des soins et un soutien pour ses jeunes enfants. Des infirmières communautaires ont servi d’interprètes lors des visites dans les cliniques. WJ a également pu bénéficier de conseils en mandarin sur l’éducation des enfants et le deuil. Écoutons-la :

« Parfois, je me demande quelle vie mes enfants et moi aurions eue sans l’aide du Centre SWCHC sur les plans culturel et linguistique? Je suis très reconnaissante envers le Centre SWCHC, non seulement pour ses services à la collectivité chinoise, mais aussi pour l’ensemble des services qu’il nous fournit, à ma famille et à moi-même, et aussi envers les médecins et les infirmières des cliniques sans rendez-vous. Ils sont tous si chaleureux, gentils, sympathiques et d’un grand secours. »

Voilà bien un parfait exemple du modèle de soins de santé communautaire à son meilleur. Ce modèle garantit une gamme de services d’aide intégrés, comprenant entre autres des soins primaires de proximité. Des services appropriés, intégrés, faciles d’accès et en temps opportun, tous sous un même toit.

Les contributions inestimables des travailleurs communautaires à nos services de réduction des méfaits

Pendant que l’épidémie de cas de surdosage progressait l’année dernière, notre service de réduction des méfaits a continué à se développer. Après la création d’un site de consommation supervisée l’année précédente, ce service s’est développé et a enrichi ses programmes. Il offre maintenant un programme de traitement par agonistes aux opioïdes, un programme de prévention du surdosage, de sensibilisation et d’intervention (DOPE Response) et un projet d’expansion du programme de réduction des méfaits par les pairs dans deux centres de santé communautaire jumeaux. En un an, notre effectif s’est enrichi de 20 personnes, dont 85 % se sont identifiées comme des personnes aux prises avec la toxicomanie ou l’ayant déjà été; 70 % des postes ont été comblés par des personnes qui s’identifient comme des pairs, ce qu’on appelle « travailleurs communautaires ». Avec les travailleurs communautaires embauchés en 2019-2020, le nombre total de travailleurs communautaires de notre organisme s’élève à plus de 25. Et ce n’est pas fini.

Nous avons été en mesure d’intégrer des travailleurs communautaires dans chacun de nos services de réduction des méfaits de la toxicomanie. À partir du centre d’échange de seringues et d’inhalation plus sûre qui a ouvert la voie avec nos premiers travailleurs communautaires, jusqu’à l’équipe d’intervention du DOPE, qui est entièrement composée de travailleurs communautaires qui assurent des services d’approche nocturne à pied dans trois zones de desserte des Centres to santé communautaire de Somerset, du centre-ville et de Carlington. Le fait d’avoir des travailleurs aux prises avec la toxicomanie ou qui l’ont déjà été, et qui sont aussi des pairs a permis une transformation pour nos clients, nos travailleurs communautaires, nos équipes et notre organisme.

Sans nos travailleurs communautaires, notre Centre ne pourrait jamais espérer travailler avec intégrité. Les connaissances, le savoir-faire et les compétences des travailleurs communautaires sont exceptionnelles, et la capacité des équipes à adapter les services aux besoins de notre clientèle est insurpassable. L’organisme a vécu une expérience inestimable et transformationnelle non seulement en embauchant des travailleurs communautaires, mais aussi en améliorant continuellement ses systèmes, ses politiques et ses pratiques pour qu’ils incarnent les principes d’alliance, de représentation, d’équité en matière de santé et de lutte contre l’oppression, qu’on juge essentiels pour assurer la santé individuelle et la santé communautaire. Cela n’est possible que grâce au dévouement, au courage, à l’honnêteté et à la bravoure de nos travailleurs communautaires, autant dans la vie que dans les activités de notre centre. C’est un honneur de pouvoir suivre la voie de la prestation de services représentatifs avec, par et pour les personnes qui consomment des drogues. Le Centre continue à apprendre et à se développer.

Les conseils et l’apport de nos travailleurs communautaires ont non seulement transformé nos équipes et notre organisme, mais aussi la clientèle et les travailleurs communautaires eux-mêmes. L’année dernière, pour la première fois, nous avons recruté des accompagnateurs parmi d’anciens clients du Centre. Non seulement cela nous a permis d’affirmer les principes de rétablissement et d’anti-oppression fondés sur la réduction des méfaits, mais cela a aussi été un formidable geste d’encouragement à nos usagers de services.

D’innombrables félicitations ont été adressées aux pairs qui ont obtenu un emploi. Des usagers de services partagent non seulement la joie, mais aussi l’espoir. L’espoir que leurs antécédents de toxicomanie et de criminalité cesseront d’être des obstacles à l’emploi. Voici le refrain plein d’espoir de nos usagers de services, qui posent leurs candidatures à un emploi : « Si un tel ou une telle peut faire ce travail, je pense que je le peux aussi ».

Lors d’un récent entretien avec l’un de nos travailleurs communautaires, on l’a félicité pour son travail formidable et ses grandes qualités de chef et on lui a dit qu’il était un employé vedette. Voici ce qu’il a répondu :

« Jamais personne ne n’a appelé comme ça avant. J’ai toujours cru qu’à mon âge, je serais en prison ou mort ».

Il venait de participer à une réunion de groupe visant à désigner un nouveau travailleur communautaire.

TÉMOIGNAGES
Vous m’avez donné les outils nécessaires pour améliorer ma qualité de vie. Merci! CLIENT DU PROGRAMME COMMUNAUTAIRE DE SANTÉ RESPIRATOIRE D'OTTAWA
Je remercie le Centre SWCHC et je lui suis très reconnaissant pour ses politiques en matière de diversité, d’équité et d’inclusion. TIRÉ DE L'ENQUÊTE SUR L'EXPÉRIENCE DE LA CLIENTÈLE
Quand je suis au Centre Yet Keen, je vois mes amis et je suis plus heureux. Le centre m’aide à rester dans le moment présent. S’il n’existait pas, je resterais à la maison, je serais seul, je me sentirais seul et je ruminerais le passé. Je penserais aux regrets dans la vie et je serais encore déprimé [traduit du cantonais]. CLIENT DU CENTRE CHINOIS POUR PERSONNES ÂGÉES YET KEEN
Je vous remercie de tout mon cœur. Je sais que mon cas est compliqué, mais vous vous occupez de mes rendez-vous, vous vous occupez de ma santé et vous me faites sentir que je ne suis pas seul dans cette vie [traduit de l’arabe]. CLIENT DU CENTRE DE SANTÉ POUR NOUVEAUX ARRIVANTS D'OTTAWA

Nos supporteurs